Ecrivez dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 
Les champs maqués avec * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Pour des raisons de sécurité, nous sauvegardons votre adresse IP 54.158.199.217.
Il se pourrait que votre message ne soit visible dans le livre d'or qu'après que nous l'ayons examiné.
Nous nous réservons le droit d'éditer, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
200 messages.
delphine de Paris a écrit le 28 février 2015 à 18 h 29 min:
Ne fermez pas les lieux d'expression et de vie, la liberté d'expression à un cout qu'une politique démocratique et sociale doit prendre en compte. Certains se sont battu et on trouvé les moyens pour ouvrir ce lieux, monter cette association et faire vivre la ville. Si le maire ne fait pas d'effort devant ceux qui l'ont fait vivre, c'est le toit de la ville, de son image et de sa politique qui en prendra un coup!
Breard Jean Paul de Sainte Soulle a écrit le 28 février 2015 à 11 h 30 min:
Jean Paul Sainte Soulle Le T2T est une troupe innovante et talentueuse. Elle offre des spectacles de grande qualité dans un lieu chaleureux. Depuis longtemps, elle a trouvé son public.Dans une époque ou la Culture est le moyen de lutter contre l'obscurantisme et la barbarie, il est essentiel que le T2T puisse poursuivre son chemin. Il est indispensable de fournir une nouvelle salle au T2T et cela pour le bonheur des Rochelais et plus largement des charentais.
Anne de Paris a écrit le 28 février 2015 à 9 h 07 min:
Le T2T c'est pour moi d'ad'abord une histoire de famille, des souvenirs d'enfance, des odeurs, des regards de petite fille jetés dans les coulisses a regarder ces comédiens se maquiller, se transformer pour nous emmener voyager. Ce sont surtout des artistes talentueux, c'est la culture autrement et pour toutes et tous. C'est indispensable!
Jeanne de La Rochelle a écrit le 27 février 2015 à 21 h 29 min:
Le T2T a une place très importante dans le paysage culturel rochelais. Pour moi ce nom représente une superbe troupe d'artistes comédiens, auteurs, metteurs en scène et techniciens offrant au public un théâtre de qualité, éclectique et intimiste dans un lieu chaleureux et amical. Ne pas donner une nouvelle vie à cette salle serait déjà dur à avaler. Mais ne pas donner un nouveau toit au T2T est simplement impensable. Pour que la compagnie ait un lieu pour créer, jouer, rencontrer un public toujours présent. Et pour que le théâtre soit, que le spectacle vivant soit, et que la culture continue d'être.
alain de Limalonges a écrit le 27 février 2015 à 20 h 25 min:
Protéger un lieu théâtral comme le T2T, c’est espérer nous rapprocher, nous apaiser, nous élever, nous amuser, nous aimer et mieux nous comprendre. Et doit-on vivre sans espérance ?
Thierry de Périgny a écrit le 27 février 2015 à 17 h 48 min:
Le T2T est un théâtre convivial, chaleureux, à la programmation riche, avec une troupe passionnée et passionnante. C'est un lieu original de culture, de rencontres, d'amitié. Que le T2T vive et nous accompagne encore longtemps.
Magali Zsigmond de Sainte Soulle a écrit le 27 février 2015 à 16 h 11 min:
Le T2T, pour moi, c'est sentimental.... Mon père en a fait partie dans les années soixante. Alors c'est inimaginable qu'il disparaisse. J'ai entendu parler dans mon enfance de ces pièces de théâtres mythiques, c'est mon souvenir, ma mémoire liée à cette ville. Que cette plus ancienne troupe de théâtre de la Rochelle qui vit depuis plus de 60 ans n'existe plus, juste pour un problème de locaux, ce n'est pas raisonnable. La culture est indispensable à la vie. Bougez vous, Messieurs les Elus, soyez créatifs, il y a forcément une solution quelque part. Longue vie au T2T!
Josette de Saint-Christophe a écrit le 27 février 2015 à 15 h 25 min:
Le T2T, ce sont des hommes, des femmes, des amateurs (dans le beau sens du terme), des jeunes, des moins jeunes, mais tous plein de talent, d'envie de partager avec le public des moments de rire, d'émotion, de réflexion sur la vie...Certes, ils sont capables de jouer dans d'autres lieux que le théâtre des Jacobins, mais pour en avoir fait l'expérience, il n'y a rien de comparable entre le spectacle dégusté dans ce lieu et dans une salle des fêtes, même si la délocalisation, c'est bien. je sais que les temps sont durs pour les collectivités locales, mais avec de la détermination et l'envie de faire vivre la culture à La Rochelle, il doit être possible de trouver les fonds pour que les artistes et les spectateurs puissent retrouver leur "maison"
SAUVAGEAU Alain de Aigrefeuille d'Aunis a écrit le 27 février 2015 à 11 h 49 min:
Une Compagnie hors du commun...un lieu historique rempli des " fantômes " de nos chers disparus...bref une " bâtisse " avec une Ame... Que fait la municipalité au niveau culturel...ce n'est pas quelques Euros de plus ou de moins qui grandiront la communauté Rochelaise...Par grâce laissez-nous notre cher T2T
Clotilde de La Rochelle a écrit le 26 février 2015 à 13 h 27 min:
Sans le T2T, l'offre culturelle de La Rochelle s'appauvrit ! Il faut que vive ce lieu qui sait accueillir des spectacles et accompagner troupes et comédiens avec un encadrement bienveillant. Il faut que vive ce lieu qui propose à toutes les bourses de belles soirées de théâtre. Longue vie au T2T !
TIRILLY de rambouillet a écrit le 26 février 2015 à 12 h 35 min:
le tréteau des deux tours a toujours fait parti de ma vie. Comment imaginer que ce lieu emblématique puisse disparaître ? J'ai travaillé avec niels Arestrup ( théâtre), agnès Jaoui ( cinéma) karl Zéro ( télévision) mais j'ai aussi chanté avec mon groupe "la crevette d'acier" sur toutes les principales scènes françaises ( cigale, bataclan, printemps de Bouges, francofolies...) mais aussi à l'étranger ( Suisse, Allemagne, Pays Baltes, Tunisie, Togo...). Après 600 concerts en dix ans je me souviens parfaitement de notre "première fois" au tréteau en janvier 2000. Monsieur le maire, on ne peut être Charlie en janvier et laisser tomber un fleuron de la liberté d'expression trois mois plus tard. J'espère sincèrement qu'une solution rapide et durable sera trouvée. Je vous embrasse.
le maout de marie a écrit le 26 février 2015 à 8 h 13 min:
Victor Hugo, extrait de Faits et croyances :« Une pièce de théâtre, c’est quelqu’un. C’est une voix qui parle, c’est un esprit qui éclaire, c’est une conscience qui avertit » Fermer un théâtre c'est bâillonner des voix, c'est obscurcir les esprits, c'est faire taire les consciences.
Ducousso fabrice de Niort a écrit le 25 février 2015 à 17 h 44 min:
Pour ma part j'ai débuté la mise en scène dans cette salle...triste qu'elle soit menacée...Courage à tout l'équipe.
Pérignac de le Chateau d'oléron a écrit le 25 février 2015 à 15 h 13 min:
Urgent de trouver une solution à ce problème. J'ai en tant que comédien et en tant que metteur en scène professionnel bénéficié à de nombreuses reprises de l'hospitalité du T2T . Belle exemple de solidarité . Courage à vous.
christine darodes de DOLUS D OLERON a écrit le 25 février 2015 à 15 h 05 min:
Il est essentiel, pour une ville comme La Rochelle, de donner tous les moyens d'existence aux T2T pour qu'elle puisse continuer à faire vivre l'excellence de ce théâtre, qui n'a d'amateurs que le nom. Malgré ses conditions actuelles de répétition plus que précaires, elle a su présenter un spectacle pour ses 60 ans d'une qualité enviable de nombre de troupes professionnelles. Elle relie tant d'énergie et de qualités nécessaires au bonheur des spectateurs et à la promotion de la culture accessible à tous dans une ville comme La Rochelle, qu'il parait inconcevable que sa survie ne soit pas un des premiers combat de la mairie. Nous comptons donc sur un réveil de la municipalité.
dzierlatka de la rochelle a écrit le 25 février 2015 à 14 h 28 min:
Courage. Le théâtre est l'ouverture d'esprit nécessaire à chacun d'entre nous. Un ancien élève de Marie Écorce.
Dorothee Schäfer de Nimes a écrit le 25 février 2015 à 11 h 59 min:
Le théâtre c'est la culture , pourvu qu'il survive !!!! Et oui longue vie á la troupe talentueuse du T2T !!!!
André PRESCHEL de Saint-Martin de Juillers (17) a écrit le 25 février 2015 à 11 h 56 min:
Ne pas essayer de sauver le Théâtre des Jacobins, c'est le tuer ! C'est tuer par impuissance, c'est tuer par négligence, c'est tuer par ignorance, mais c'est tuer quand même. Oui ! On peut tuer une chose, quand la chose a un cœur, une âme, une histoire. Qu'elle est le fruit de passions, d'amours, de tendresses. Qu'elle s'est construite à force de volontés, de sacrifices, de générosités. Quand cette chose peut elle-même donner la vie, aux Hommes, aux idées, aux rêves. Quand elle donne à réfléchir, à inventer, à vivre heureux et conscient. Oui ! On peut tuer et ne pas être inquiété. Il suffit d’avoir un alibi, aujourd’hui les priorités, hier l’affairisme des autres, et demain, pourquoi pas la guerre. Il fut un temps ou les gens allaient au théâtre aussi pour avoir chaud, pour ne pas entendre les bombes, pour ne pas se sentir seuls. Que feront les assassins des choses, quand après avoir confié plus aux chiffres qu’aux lettres, nous serons arrivés au bord de l’Humanité ? que feront-ils ? Rien ! Chacun son rôle.
Hélène Lamarche de La Rochelle a écrit le 25 février 2015 à 9 h 53 min:
Sans le T2T, il n'y aurait pas eu le spectacle "Mornah Meada" et sans doute bien d'autres créations. Le T2T est ouvert aux aventures créatives et n'a d'amateur que son statut. Les différentes compagnies qui y circulent et y travaillent ont besoin d'un lieu pour répéter, se rencontrer, déployer leurs projets et que ce lieu ne soit pas un espace transitoire mais bien pérenne.
Dominique Pijollet de La Rochelle a écrit le 25 février 2015 à 3 h 53 min:
Je soutiens fermement le T2T Je suis entrée grâce à l'atelier théâtre animé par Joannick. je suis membre depuis de nombreuses années; je ne suis pas dans les dernières créations mais j'apprécie toujours autant la qualité des spectacles et l'attention qui est apportée pour les choix initiaux jusqu'au spectacle final par ses membres. L'action ne s'arrête pas là car le T2T soutient et accompagne d'autres compagnies . Son utilité n'est plus à prouver.