Ecrivez dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 
Les champs maqués avec * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Pour des raisons de sécurité, nous sauvegardons votre adresse IP 23.20.120.3.
Il se pourrait que votre message ne soit visible dans le livre d'or qu'après que nous l'ayons examiné.
Nous nous réservons le droit d'éditer, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
200 messages.
Boyer de Pascal a écrit le 24 mars 2015 à 13 h 06 min:
Bonjour à tous. Au delà des nombreuses qualités de cette troupe qui ne mérite pas ça, je vois La Rochelle comme n'étant plus que l'ombre d'elle même, nivelée ( comme tous le reste ) par l’obsession de la rentabilité à court terme...
Dany Martinez Théâtre du Ballon Rouge de la rochelle a écrit le 24 mars 2015 à 11 h 08 min:
C'est au Tréteau des deux tours qu'avec mon amie Dominique Méchin (Directrice artistique de La Kanopé 2 / 2003 - 2009 ) nous avons découvert le Théâtre l' année 1974. Le tréteau était la seule compagnie de théâtre amateur dans la ville et la façon d'y travailler avait la qualité et l'exigence des fortes personnalités qui composaient l'équipe à l'époque. Nous y avons tout appris ,le jeu, les répertoires, la vie de troupe, les répétitions, les tournées... Bon sang, quelle époque magique et de nous revoir accompagnées de ces comédiens extraordinaires , généreux, amoureux fous de cet Art magnifique je me souviens que c'est à 16 ans que nous avons su avec une force inaltérable que c'était cela que nous ferions toute notre vie. Apprendre que ce lieu du patrimoine culturel rochelais peut disparaître c'est extrêmement choquant !
Cécile DUPUIS de LA ROCHELLE a écrit le 22 mars 2015 à 18 h 33 min:
Contribuable et électrice rochelaise, j'ai découvert le T2T en 1984 et j'ai vu depuis tous les spectacles proposés par cette troupe. Peu de villes peuvent s'enorgueillir d'une troupe de théâtre amateur qui propose une telle qualité de création depuis plus de 60 ans. Le T2T c'est une troupe qui comme la Coursive participe à la richesse culturelle de la ville, la fait rayonner et y attire des spectateurs (donc des consommateurs) qui viennent parfois de loin. Monsieur le Maire, vous qui avait apprécié en des temps déjà anciens les représentations de Jérôme Savary dans la salle des sports qui a précédé la Coursive, je suis sûre que vous auriez adoré les versions du Bourgeois Gentilhomme et du Malade imaginaire revisités par le T2T. Vous ne pouvez pas laisser disparaître une telle association. D'autant plus que je la sais très attachée à la ville. J'en veux pour preuve, la dernière, hélas, représentation au Théâtre des Jacobins en novembre 2013 pour la pièce "Moins deux" où nous avons appris que la totalité de la recette du soir a été reversée à la municipalité pour la reconstruction de l'Hôtel de Ville. C'est une troupe exemplaire et solidaire, qui pratique une action sociale (tarifs préférentiels pour les patients du Centre hospitalier, CCAS, etc...). Pour qu'elle continue à exister, veuillez donc lui mettre à disposition un endroit pour répéter et surtout pour jouer que nous puissions de nouveau nous régaler de leur « dynamique créatrice » !!!.
DENISE D de LA ROCHELLE a écrit le 21 mars 2015 à 14 h 41 min:
Il ne faut pas que le théâtre s'éloigne du centre ville, nous soutenons toute l’équipe et espérons prochainement pouvoir avoir de nouvelles représentations. A bientôt.
Maryse de Périgny a écrit le 19 mars 2015 à 15 h 58 min:
Pour moi, La Rochelle et T2t sont indissociables. Comment imaginer que cette compagnie n'ait plus de lieu pour se produire et continuer à nous faire réfléchir, pleurer, rire, rêver ? Il faut que le T2T perdure !
Anne.b de La Rochelle a écrit le 18 mars 2015 à 11 h 29 min:
un théâtre pour quoi faire? un théâtre c'est un lieu de rencontres, un lieu où on laisse ses ennuis à la porte, pour rire , sourire ou s'émouvoir. un lieu où pendant 1h1/2 on sympathise avec ses voisins dans l'atmosphère créée par les comédiens. ce théâtre là a été crée par la troupe du Tréteau des Deux Tours et ces moments là si précieux dans les temps difficiles que nous vivons sont indispensables. Monsieur le Maire, s'il vous plaît ne nous privez pas de ces bonheurs si simples soient-ils.Donnez à cette troupe un lieu où faire revivre ce qu'ils avaient si bien installé pour notre joie.
Anne de la rochelle a écrit le 16 mars 2015 à 16 h 26 min:
Mais La Rochelle ne peut pas laisser mourir ce théatre...sédation lente ....mais pas sans douleur!
Géry DEFRAINE de 17100 SAINTES a écrit le 16 mars 2015 à 15 h 26 min:
Le T2T a marqué l'histoire du Théâtre en Charente-Maritime et à la Rochelle. Ils ont participé au développement du théâtre dans le département. Ils sont une référence incontournable de la vie culturelle . L'esprit de partage qui les anime est une valeur essentielle au théâtre. Laissez les naviguer encore et encore sur les planches de leur bateau libre.
Catherine et Alain de La Rochelle a écrit le 15 mars 2015 à 11 h 23 min:
Dans notre quartier existe encore un lieu mythique dont nous sommes privés depuis plus d'un an. Ce lieu "habité" par le théâtre des 2T ne peut lui (nous) être volé. Les spectacles proposés dans ce lieu , par des artistes passionnés, toujours soucieux d'apporter bonheur et réflexion à leurs spectateurs, manqueraient durablement dans notre horizon culturel. Mesdames et Messieurs les élus, prenez vos responsabilités, faites procéder aux réparations nécessaires et rendez-nous cet espace magique.
ploquin de l'houmeau a écrit le 14 mars 2015 à 15 h 54 min:
Très bons souvenirs du T2T, en tant que spectateur et aussi pour y avoir joué. Ca me rappelle "le petit jardin" de Dutronc : "Mais un jour près du jardin [théâtre...] Passa un homme qui au revers de son veston Portait une fleur de béton Dans le jardin une voix chanta {Refrain:} De grâce, de grâce, monsieur le promoteur, De grâce, de grâce, préservez cette grâce De grâce, de grâce, monsieur le promoteur Ne coupez pas mes fleurs
Lauris de Hambourg a écrit le 14 mars 2015 à 10 h 30 min:
C'est une chance incroyable pour une ville comme La Rochelle d'avoir une troupe aussi ouverte, aussi déterminée à offrir toujours plus aux spectateurs, avec une exigence de qualité qu'on aimerait voir plus souvent dans les productions professionnelles. J'ai fait du théâtre amateur à La Rochelle dans mon enfance et mon adolescence, et j'ai même eu l'occasion de jouer dans l'une des pièces présenté au public par la troupe. C'était une expérience incroyable et qu'il est difficile de retrouver ailleurs. Le T2T symbole vivant d'un monde associatif vibrant et c'est absolument révoltant de voir ce morceau de culture rochelaise prédaté par l'appât du gain immobilier.
Gouy de La Rochelle a écrit le 12 mars 2015 à 15 h 39 min:
Les événements de Janvier nous ont rappelés (puisque semble t-il cela était nécessaire pour certains) l'importance de lieux d'échanges culturelles pour tous et de partage de nos valeurs culturelles tant appréciées à l'étranger. Ce serait un mauvais signal que la ville de La Rochelle ne puisse pas assurer le maintien en activité d'un lieu dédié au théâtre amateur au sein duquel tellement de personnes sont attachées et s'évertuent à le démontrer sur ce livre d'or. Souhaitant que cette période de flottement ne soit que temporaire et qu'une solution viable soit proposée au T2T pour retrouver son/un théâtre. Jérome
Carine Vignon de Nantes a écrit le 12 mars 2015 à 12 h 16 min:
Depuis Nantes, je tenais à apporter mon soutien au T2T. Cette troupe doit absolument pouvoir continuer à exprimer son talent et partager son amour du théâtre et de la culture.
Christophe Sempé de Chatelaillon a écrit le 12 mars 2015 à 9 h 28 min:
Je soutiens le T2T. Il n'est pas normal de lui enlever son outil de travail. La culture écrasée par le poids de l'immobilier ?
Rateau de Angoulins a écrit le 11 mars 2015 à 19 h 51 min:
Il est inimaginable de prétendre supprimer ce théatre qui offre des spectacles variés et surtout excellents. C'est un complément indispensable de la Coursive. Pitié pour la culture!
Montserrat de Vérines a écrit le 10 mars 2015 à 22 h 35 min:
Au fil des ans, nous nous sommes attachés à ce petit écrin au bas de quelques marches, à ce lieu un peu magique et hors du temps. Qu'allait-on faire sortir du chapeau ce soir? Pour sûr, des comédiens épatants, un excellent théâtre amateur, des trouvailles à foison, du classique mis au goût du jour sans jamais démériter, du contemporain sachant interpeller le spectateur, des artistes invités et venus souffler un petit air d'ailleurs. Et puis on s'est surpris à vouloir pousser un peu les murs quand le " c'est complet ce soir... demain " tombait au bout du fil. Il est essentiel que la culture et le divertissement puissent demeurer au coeur de la ville. Donc, souhaitons que le nécessaire soit fait et que soit rénové ce beau bâtiment au pied de la place Cacaud, pour le plaisir de tous, habitants de La Rochelle et fidèles du Théâtre des Jacobins.
Gérard GRIFFON de Yves a écrit le 10 mars 2015 à 14 h 36 min:
La culture en général et l’amour de l’Art en particulier n’est pas l’affaire de quelques éclairés se reconnaissant comme membres d’une élite, mais l’un des moyens d’atteindre cette « spiritualité laïque » vers laquelle chaque être humain doit tendre pour se protéger de sa condition de mortel. Laisser une trace dans l’au-delà en embrassant une religion qui vous la promet, ou une trace dans le monde d’ici-bas en embrassant une idéologie politique qui vous la fait espérer, n’est pas sans risque, chacun d’entre nous en voit quotidiennement les conséquences : du sang pour la religion, de la corruption pour le pouvoir. Reste, entre notre naissance et notre mort, l’Art. Lui seul peut sauver l’humanité de la barbarie quand les deux autres ont prouvé des millénaires durant leur impuissance et leur inefficacité. Un lieu d’Art, plus qu’un lieu cultuel, plus qu’un hémicycle, doit être protégé, préservé, il est le creuset de l’intelligence collective et de la paix. La restauration des Jacobins n’est pas un choix politique, c’est un devoir humaniste. Ce lieu nous élève tous, quel que soit le côté de la vitrine où l’on se trouve, entre brigadier et révérence.
VALIN Annick et Jean Claude de LAGORD a écrit le 9 mars 2015 à 22 h 32 min:
Rochelais de naissance, pour nous le Tréteau des Deux Tours est un élément incontournable de la vie culturelle de notre ville. Découvrir (ou redécouvrir) ses spectacles est toujours un moment de bonheur. Le talent des comédiens, la qualité du répertoire, la convivialité des fins de spectacle, l’atmosphère intimiste de la salle…. tout, tout, tout, nous aimons tout. Longue vie au Théâtre des Deux Tours !
Grateau Michel de Le Bois Plage a écrit le 9 mars 2015 à 22 h 09 min:
Non seulement par son histoire et ses productions le T2T est une institution rochelaise, mais en tant que professionnel, le T2T m'a dépanné de nombreuses fois, tant pour répéter que pour jouer dans son espace. Il serait donc particulièrement choquant et révoltant de le voir disparaître du paysage socio-culturel rochelais... à moins que le paysage économico mercantile soit le nouveau paradigme humaniste de la ville...
Florence de Charron a écrit le 9 mars 2015 à 21 h 21 min:
chaque fois que j'ai voulu aller voir une pièce de théâtre au T2T, ils affichaient complet, j'ai dû guetter de nouvelles séances. J'ai passé des moments inoubliables en leur compagnie et dans ce lieu. Il serait dommage de priver La Rochelle de ce patrimoine culturel.