Monsieur le Maire, Madame, Messieurs,

Un lieu culturel Rochelais va disparaitre… Le théâtre des Jacobins se meurt.

Depuis plus d’un an, le Tréteau des 2 Tours se voit privé de l’outil indispensable de sa politique culturelle et artistique.

La commune de La Rochelle a toujours soutenu son activité depuis 1954, si bien qu’aujourd’hui, le T2T dispose d’un lieu, de moyens de création et de diffusion qui en font l’une des plus anciennes et des plus actives troupes de théâtre amateur de France. Un lieu dans lequel le T2T accueille aussi très régulièrement des artistes amateurs et professionnels du théâtre, du conte, de la musique… lieu qui participe à des manifestations culturelles diverses (« Théâtre en été », festival « Au fil des Contes », « Printemps des Poètes »…) lieu fréquenté par plus de 3000 spectateurs par an dont près de 1200 adhérants : les « Amis du théâtre des Jacobins ». 

Or, en novembre 2013, il a été constaté une vétusté de la charpente du bâtiment municipal, place Cacaud, qui abrite la salle de spectacle et les infrastructure indispensables (atelier, garage, stockage des décors, bibliothèque, costumier…) depuis une quarantaine d’années. La commune a alors fermé le lieu par mesure de sécurité en attendant de prendre des décisions quant à son avenir.

Depuis, notre association, des 8 équipes de création, les 4 metteurs en scène tentent vaille que vaille d’exister en créant des spectacles avec l’aide provisoire de tous les partenaires (et celle de la Coursive et du Conseil Général pour des salles de répétitions), conscient de la précarité de notre situation. Mais le T2T s’essoufle, souffle… et il a dû renoncer à l’accueil d’autres artistes.

A l’heure où la commune va organiser des « Assises de la Culture » dont le but est de prendre la mesure de l’activité culturelle rochelaise, aucune perspective de réouverture du Théâtre des Jacobins n’est évoquée, l’attente et l’expectative sclérosant son dossier.

La déciser de réparer ce lieu aux nombreuses potentialités est coûteuse en termes de moyens, donc coûteuse en terme de courage politique – l’un n’allant pas sans l’autre – le choix de la culture en général et de la culture populaire en particulier pouvant disparaître derrière des choix plus économiques avec une légitimité que nul n’oserait dénoncer. 

Le Tréteau des deux Tours, à l’aune de sa riche et longue histoire d’amour avec le public rochelais, vous demande solennellement de sauver de sa fermeture, le Théâtre des Jacobins, rare lieu de diffusion non lucratif de culture populaire en centre-ville.

Pour l’ensemble des membres du Tréteau des Deux Tours,
Le président mandaté,
Christophe Petit

Laisser un commentaire